Les pères et les mères sont des humains comme les autres

Publié le Mis à jour le

couv52863666
Auteur : Paul Mesa

Date de sortie : 1er mars 2013

Nombre de pages : 288

Résumé : 

Bianca, une petite femme de chambre que tout le monde appelle Bica – le nom d’un café portugais bien serré – a deux rêves : faire un enfant pour que sa mère Maria Teves, récemment décédée, aille au ciel, et découvrir l’identité de son père, qu’on lui a toujours cachée. Mais rien ne se passe comme prévu : Maria réapparaît, morte et pourtant fraîche comme un gardon, et l’homme que Bica a choisi comme père de son enfant se dérobe. Il est trop beau, trop riche, et beaucoup trop marié. Les péripéties qui s’ensuivent, et qui mèneront Bica jusqu’à Lisbonne, se mêlent au récit d’une enfance nomade, où sa mère l’entraînait de ville en ville au rythme de ses amours improbables…

Mon avis :

Tout d’abord je remercie Mathilde de la page Mathilde Littéraire pour cette LC !! C’est grâce à elle que j’ai découvert ce petit bijou !!

Page Facebook : https://www.facebook.com/MathildeLitteraire/?fref=ts

Blog : https://mathildelitteraire.blogspot.fr/

Donc vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ma lecture. Le côté Portugais m’a énormément plu (les origines du personnage principal, mais l’histoire ne se déroule pas là-bas). Nous faisons la connaissance de Bica (prénom original, provient d’Arabica, en effet, sa mère aime énormément le café).  Bica est femme de ménage à l’Hôtel du cocher, elle y travaille avec sa mère qui elle est gouvernante en chef. Malheureusement cette dernière va mourir. Jusqu’au jour où elle « revient », ou plutôt Bica là revois. Elle est également folle amoureuse de Galao, je dirais même obsédée !! Puis il y a cette histoire que Maria racontait à sa fille : lorsque les parents meurent, pour qu’ils aillent au ciel, il faut leur faire des petits enfants. Bica est limite traumatisée par cela ! Plus nous avancons dans l’histoire plus nous en apprenons sur Bica et sa mère. Et surtout sur les nombreux Beaux-papas qu’elle a eu.

Je ne vous en dévoilerais pas plus 😉

La fin est à la fois surprenante et attendue. Tous les personnages sont attachants sauf les Kilderman. Même Morten, bien qu’au début, je ne l’aimais pas vraiment. Puis au fil de ma lecture, il me plaisait de plus de en plus. La plume de l’auteur est très agréable et les mots en Portugais rajoute un plus je trouve.

Pour conclure :

Lecture très agréable, je vous la recommande !!

#Harley

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les pères et les mères sont des humains comme les autres »

    Mathilde Littéraire a dit:
    9 novembre 2016 à 11 h 13 min

    Haha merci à toi aussi pour cette lecture ! C’était très agréable de discuter de ce livre avec toi tous les soirs 🙂
    Il faudrait qu’on se refasse une LC rapidement ^^
    Bisous

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s